CHUJIRO HAYASHI

Chujiro Hayashi est né le 15 septembre 1880 et décédé le 11 mai 1940  Au Japon. Il était marié,  avait  deux enfants.  C ’ était un officier médecin, chirurgien de la marine Impériale à la retraite, réserviste.

Hayashi  rencontra Usui en 1925, et devient son principal disciple. Etant un étudiant estimé de Ushui  il reçu l’autorisation d’avoir ses propres étudiants.

A la mort de Ushui, Chujiro Hayashi prit la relève.

Chujiro Hayashi possédait le livre de soins de Mikao Ushui. Il a ouvert une petite clinique Reiki.

Chujiro Hayashi a initié 13 maîtres enseignants dont sa femme et Hayao Takata.

Hayao Takata était très malade suite au décès de son mari. Elle habitait Hawaï. Venant voir  sa famille au Japon, elle entendit parler de Chujiro Hayashi.  Celui ci  initia Hayao Takata au rang de Maître Reiki . Hayashi la désigna comme son successeur.

Le 10 mai 1940 afin d’échapper à la mobilisation des réservistes de l’armée, il se donna la mort par arrêt des battements de son cœur en présence de sa femme, de ses étudiants et de  Hayao Takata.   Ne pouvant choisir entre  partir à la guerre, ou être emprisonné et exécuté comme démissionnaire.

Hawayo Takata

En 1935, Mme Hawayo Takata était très malade, elle avait le cancer suite au décès de son mari et devait subir une intervention chirurgicale, elle habitait Hawaï. Venant voir de sa famille au Japon, elle entendit parler  du Reiki, de Dr Chujiro Hayashi. Ce fut à ce moment là qu’elle prit la décision de ne pas se faire opérer mais d’aller voir le Dr Hayashi dans sa clinique Reiki. Il est dit qu’elle reçut deux traitements par jour  pendant un an et fût guérit. Elle décida de consacrer sa vie à la pratique du Reiki et demande à Chujiro de l’initier. Dans un premier tant Chujiro Hayashi a hésité car c’était une femme ensuite après réflexion et écouté son intuition, elle reçu l’enseignement. Elle repartit à Hawaï.

  En 1940 Chujiro Hayashi initia Hawayo Takata en tant que Maître Reiki et lui demanda de lui succédait avant sa mort.

Hawayo Takata voulu faire connaître et partager le Reiki avec le monde entier, elle initia 22 Maîtres Reiki et la vingt deuxième est sa petite fille Phyllis Lei Furumoto.

 

MIKAO USUI

Mikao Usui est né le 15 août 1865 au Japon.

Usui était un talentueux autodidacte. Il développait ses compétences de manière assidue. La guérison l’intéressait. Il rencontra des médecins et acquit des vastes connaissances. En parallèle, il s’adonnait à l’étude des religions, notamment sur la guérison par l’apposition des mains de Bouddha et celles de Jésus. IL exerça divers métiers pour subvenir à ses besoins comme celui de commerçant, d’homme d’affaires,  de journaliste et d’aumônier de prison.

Usui passait la majeure de son temps à parfaire son chemin spirituel. Usui demeurait Insatisfait  des questions restées  sans réponse. Comment Bouddha et Jésus guérissaient  par l’apposition des mains ? il avait la théorie mais pas la pratique. C’est d’ailleurs ce récurant questionnement qui l’incita à entreprendre une retraite dans un monastère Bouddhiste Zen de Kyoto, il y passa trois ans. Au bout des trois années, il n’avait pas réussi à avoir sa réponse. Il demanda alors à son Maître Zen, comment faire pour atteindre son but. Son Maître lui conseilla d’aller sur le mont-Kurama, dans les environs de Kyoto pour méditer et faire un jeûn pendant 21 jours. Atteindre la réponse par le jeûn et l’intense méditation.

Usui décida de suivre le conseil et partit. Il jeûna et médita pendant 21 jours. Au bout de cette difficile épreuve rien ne s’était passé. C’est à ce moment là qu’ Usui  sentit soudain que sa respiration se modifia. Il était dans un état de conscience modifiée, il faisait partie de l’univers. Son énergie intérieure le «KI » résonnait avec le Rei énergie de l’univers. Il ressentit cette sensation d’état de paix intérieure absolu. Ce qui allait bouleverser la vie de Mikao Usui, quand il s’aperçut que la mystérieuse énergie qu’il venait de contacter avait éveillé en lui la capacité de guérison du corps et de l’esprit.

Il ramena ce pouvoir de la guérison chez lui, il l’utilisa d’abord sur lui-même, puis sur sa famille. Son efficacité fût immédiate. Il décida de le rendre accessible à tous.

C’est à partir de là qu’Usui établira une méthode qu’il nommera « Reiki Ryoho » (méthode de guérison par l’énergie spirituelle). Il resta un homme très humble, chaleureux et généreux.

En avril 1922, Usui ouvrit sa première clinique Reiki à Aoyama, Tokyo. Il organisa des ateliers publics sur la pratique du Reiki. Des documents authentiques retrouvés au Japon attestent qu’il avait donné à sa méthode la terminologie suivante « shin shin kaizen Usui Reiki Ryoho » (méthode de soi Usui par le Reiki pour le corps et l’esprit).

Ses voyages pour le Reiki l’ont amené aux quatre coins du Japon, incluant souvent la visite de plusieurs bases navales où il fit la connaissant de Chujiro Hayashi capitaine, médecin dans la marine Impériale du Japon. Chujiro Hayashi devint son principal disciple.

Le 9 mars 1926, Mikao Usui meurt d’un accident vasculaire cérébral dans une ville appelée Fukuyama. Il avait 62 ans lors de sa disparition.

En février 1927, les étudiants d’Usui Sensei érigent un monument à sa mémoire, localisé près de sa tombe.

Phyllis Lei FURUMOTO

Phyllis  Lei FURUMOTO prend la suite de Mme TAKATA. en 1980.

Petite fille de cette dernière elle fut initiée très jeune aux 2 premiers niveaux de Reiki.

Elle nous fait découvrir sa très grande Humanité, encourageant toujours nos processus vers l’Amour de soi et des autres. Elle a initié un peu moins de 300 Maîtres Reiki Usui Shiki Ryoho dans le monde (il y a des milliers de maîtres des autres écoles).

Une des premières choses qu’elle met en place c’est la création de  la 1ère fédération de Reiki : l’ALLIANCE REIKI afin de préserver l’authenticité de  la pratique et de l’enseignement du Reiki.

Elle souhaite rassembler dans cette association l’ensemble des maîtres formés par sa grand mère soit 22 personnes, seule Barbara WEBER RAY refusera de s’y joindre, elle créera de son coté l’AIRA (Américan International  Reiki Association).

Jusqu’en 1985, pour devenir maître,  il fallait passer par un long apprentissage et la « bénédiction » du Grand Maître.

Or devant le succès que rencontre le Reiki à travers le monde, Phyllis décide qu’il est temps de donner la capacité aux maîtres de Reiki d’en initier d’autres.

C’est donc véritablement à partir de ce moment que le Reiki prend  son essor…

Aujourd’hui Phyllis Lei Furumoto habite en Amérique, elle reste la porteuse de la lignée.

Pascal CLEMENT

« J’ai découvert la pratique du Reiki à la suite d’un accident de voiture où mon amie est décédée. Un choc émotionnel qui m’a conduit à me poser des questions existentielles. Mon cheminement personnel a commencé par l’étude des lames du tarot, comprendre sa symbolique jusqu’à ressentir l’énergie de chaque lame. L’ouverture de mon ressentit avec l’énergie m’a poussé à découvrir l’énergie du Reiki. J’ai commencé à lire quelques livres sur le Reiki. Toujours dans le même élan, j’ai rencontré mon Maître Reiki. J’ai été initié au premier degré de Reiki dans les années 1990. Après quelques mois de pratique, j’ai poursuivi ma démarche en passant mon second degré de Reiki. Puis en 1996, j’ai fait ma demande de maîtrise à mon maître de Reiki. Après plusieurs entretiens, il a accepté de me prendre comme élève-maître auprès de lui. Ma formation de maîtrise a duré deux ans et en avril 1998, j’ai reçu mon initiation à la maîtrise. Mon maître m’a souvent dit que pendant les 10 premières années, je serais un élève-maître qui apprend à enseigner cette pratique. Et qu’ensuite, mon cheminement de maîtrise pourrait m’aider à ‘‘porter’’ la responsabilité et le titre de : « Maître de Reiki ».

Dans mon cheminement d’enseignant, j’ai eu le privilège d’initier quelques élèves à la maîtrise de Reiki. Rosita Colménéro a fait partie de ces élèves qui m’ont choisi comme enseignant de cette pratique. Le chemin que nous avons fait ensemble lors de sa maîtrise m’a beaucoup appris sur mon rôle d’enseignant et le chemin qu’il me restait à parcourir pour devenir un maître respectueux de l’enseignement de ma lignée de Reiki.

Depuis toutes ces années, j’ai vu évoluer Rosita en partie grâce à cette pratique qu’est le Reiki, mais aussi à sa volonté de donner le meilleur d’elle-même comme un don de soi qu’elle cultive jusqu’à ce jour. »

Pascal CLEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces HTML balises et les attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

clear formEnvoyer